Catégorie : Chine

Share Button

Alors que certaines sections peuvent accueillir plus de 50 000 visiteurs par jour, on s’est offert le luxe de marcher seuls, sur la Grande Muraille, pendant quelques heures …

par A Ticket To Ride

Share Button

Nous y voilà, 12h15, gare de Moscou Kazanskaya 3, nous avons quasiment une heure d’avance. Le train en direction de Ulan Ude est déjà là, et nous sommes nombreux à attendre l’ouverture des portes. Après un contrôle méticuleux de nos billets et de nos passeports, nous prenons place à bord du wagon 17 …

par Des Yeux Sur Le Monde 

Share Button

Enfin ! Je viens de rentrer en Chine après plus d’un an de voyage. Mais pas n’importe quelle Chine. Ici, à Kashgar, c’est le lieu des Ouïgours*, un peuple anciennement nomade à la langue turcique d’Asie Centrale, dont les coutumes ont été modelé par les arabes et leur conversion à l’islam. Kashgar enrobe de ses épaisses fumées de barbecues du matin au soir, fourmille de grands-yeux, des petites filles au crâne rasé jusqu’aux barbes grises, pulse un rythme aux coups de marteaux des ferronniers, rougeoie de ses viandes égratignées en pleine rue, se démolie pour le plaisir des enfants qui, des gravats, forment des châteaux fantastiques…

par Voyage sur le Fil

Share Button

Vous le savez peut-être, dans quelques jours je m’envole pour l’Asie. Ça faisait un petit moment que je n’y étais pas retournée alors je me réjouis de ce voyage.Au programme, 3 destinations que je voulais découvrir : Singapour, Hong-Kong et la Chine. Si pour Singapour et Hong-Kong, il n’y a pas besoin d’un visa touristique, ce n’est pas le cas pour la Chine. Et les démarches s’avèrent assez complexes pour ne pas dire chiantes même si, pour ma part, je n’ai pas eu de gros soucis particulier pour en faire la demande. Les chinois sont très exigeants et pour partir en Chine, il faut le mériter. Il vous faudra alors une flopée de documents, vous y prendre au bon moment, pas trop tôt, ni trop tard.

Mais tout ça, je vais vous l’expliquer …

par Evasions Gourmandes 

Share Button

Au départ de Chengdu, on hésite sur notre prochaine étape : aller voir le bouddha géant de Leishan ou gravir le mont Emei ?
Sur le plan financier, on ne peut pas faire les deux, même si ce n’est pas l’envie qui nous manque. Le mont Emei est un sacré challenge, alors c’est décidé : c’est lui qui l’emporte …

par AC World Tour